djangoO - European Festival of Gypsy Music
djangoo, django, Django Reinhardt, gypsy music, gipsy music, gypsy, manouche, world music, music festival
1603
home,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-1603,bridge-core-2.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-20.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

djangoO

Rencontre de flamenco, jazz manouche, manouche, classique, musiques du monde et jazz lors de concerts, ateliers, conférences et colloques. Sur une période de 5 ans, djangoO se présente dans 5 festivals pendant une semaine en Allemagne, Espagne, Serbie, Roumanie et France.

L’idée

La « musique tzigane », comme l’appelle un large public, vit de la métaphore des gens qui chantent et dansent lors de célébrations somptueuses et exubérantes avec des sons virtuoses de violon ou de guitare. Autant stéréotypée que soit cette attribution, elle exprime néanmoins une caractéristique de cette culture musicale captivante des Sinti et des Roms, qui a la capacité de s’adapter à la majorité des auditeurs et à leurs besoins de divertissement. Une virtuosité extraordinaire sur une grande variété d’instruments et un répertoire de morceaux divers étaient souvent le seul moyen pour les musiciens sintis afin de subvenir a leur besoins durant leurs voyages. Au XXe siècle, les influences de divers styles musicaux européens se conjuguent dans le « jazz manouche » ou le « jazz manouche ». Son représentant le plus célèbre était le Sinto français « Django » Reinhardt.

 

Le compositeur français Claude Debussy a rencontré le musicien rom hongrois Bela Radics à Budapest en 1910 et a écrit à propos de son jeu dans un café : à l’abri de lui. » Le fort impact émotionnel de la musique des Sintis et des Roms a impressionné et envoûté à plusieurs reprises leurs auditeurs. Il est basé sur des similitudes fondamentales dans la présentation empathique et hautement virtuose. Cette tradition est commune aux styles les plus variés : que ce soit dans le flamenco espagnol, le manea bulgare, le jazz manouche franco-allemand, les çiftetelli turcs ou les csárdás hongrois – ils sont tous fortement liés à la famille. Complètement différent de la didactique académique de la musique classique, du jazz et de la pop, l’héritage musical se transmet généralement de père en fils, d’oncle en neveu, etc. sans qu’il soit consigné par écrit. Au sein du clan, les groupes existent plus ou moins comme une entreprise familiale dans laquelle fils et filles partent en tournée avec leur père et leurs cousins ​​et perfectionnent leur style de jeu grâce à l´experience musicale intense.

Gestion des festivals

Walter Abt

Directreur artistique

Walter Abt, né à Memmingen / Allemagne, est un compositeur et interprète exceptionnellement polyvalent, avec un flair particulier pour l’improvisation, influencé par son amitié avec les musiciens Sinti. À l’âge de 17 ans, il jouait déjà de divers instruments dans de nombreux ensembles : jazz et guitare acoustique, piano, trompette, bugle, contrebasse, accordéon et trombone. Il a reçu une précision solistique et un perfectionnement technique au cours de ses études à la Musikhochschule de Graz, au Conservatorio Statale de Vérone et dans la master class au Mozarteum de Salzbourg. À la tête de l’« Orchestre des guitares de Munich », il a reçu le premier prix du Concours d’orchestre bavarois en 1992 et du Concours d’orchestre allemand du Conseil allemand de la musique. Il a également reçu le prix spécial pour l’excellente interprétation de la musique contemporaine. En 1998, Walter Abt a travaillé comme arrangeur et soliste pour Giora Feidman sur le CD « Schubert and Yiddish Songs » et a joué en direct avec Feidman à la télévision. La collaboration avec des compositeurs tels que Leo Brouwer, Paulo Bellinati, Gianfranco Grisi, Ennio Morricone avec des orchestres tels que « Virtuosi di Praga », « the Georgian Chamber Philharmonic Ingolstadt » et le Venetian « Orchestra de la Fenice » se fait à travers des enregistrements vidéo et CD (« Espaces », « Concierto de Aranjuez », « Concerto del Benaco ») documenté. Il surprend encore et encore son public avec un funambule musical entre classique, jazz et musique du monde – également avec des instruments historiques tels que le luth ou la vihuela et est un invité bienvenu dans de nombreux festivals internationaux.

Alexander Diepold

Chef d’organisation

Alexander Diepold est membre de German Sinti, a un diplôme en éducation sociale et est directeur général de MADHOUSE à but non lucratif GmbH depuis 1987. A. Diepold est un représentant des intérêts des Sinti et des Roms. Avec une équipe de 22 spécialistes, il s’occupe des problèmes sociaux et culturels de la minorité à Munich et se bat depuis des décennies pour une participation égale à l’éducation. Le travail de mémoire, l’autonomisation des enfants et des jeunes, la mise en réseau nationale et internationale et le travail public contre le racisme et la discrimination constituent également le travail de concentration quotidien.

Point de départ

Le logement, la santé, l’éducation et l’emploi sont des domaines particulièrement défavorisés pour les Sintis et les Roms à travers l’Europe. C’est pourquoi tous les pays de l’UE sont appelés à présenter des plans stratégiques appropriés afin d’ouvrir l’accès à tous les domaines pour les minorités. La question de l’antitsiganisme a un impact majeur dans tous les domaines. L’inclusion est l’objectif principal de donner aux personnes exclues une place dans la société où elles sont traitées sur un pied d’égalité et non défavorisées sur la base de leur ascendance. Afin de se rapprocher de l’objectif d’inclusion, différents chemins doivent être empruntés. Une partie essentielle est la reconnaissance de la culture et de la force qui en découle. La musique est un moyen efficace pour promouvoir le dialogue entre majorité et minorité, pour établir un dialogue sur un pied d’égalité, pour créer une base d’échange et de transparence d’enrichissement culturel. Le projet DjangoO permet aux Sinti et aux Roms de divers pays européens de présenter leurs extraordinaires capacités musicales en utilisant les instruments de musique spécifiques au pays qui sont typiques du pays. Avec des ateliers de musique et une revue historique de l’histoire des origines des courants musicaux respectifs, le public est informé sur une communauté culturelle vivant au milieu de la société. Cela pourrait renforcer l’identité de la minorité.
(Alexander Diepold)

Temple de la renommée

Une sélection d’artistes de la culture gitane
Django Reinhardt
Stéphane Grappelli
Tomatito
Chonchi Heredia
Bobby und Lancy Falta
Biréli Lagrène
Diknu Schneeberger
Fapy Lafertin
Stochelo Rosenberg

En coopération avec:

Voici comment vous pouvez nous joindre pour toutes questions sur les festivals
+49 89 7167 222 500

info@djangoo.eu

djangoO c/o Madhouse gemeinnützige GmbH, Landwehrstraße 43, 80366 München, Deutschland